Editorial : Un Parlement unanime

Un Parlement unanime

2952 votes « pour », 0 « contre ». Comme en 2018, le Président Xi Jinping a été réélu à l’unanimité pour un 3ème mandat par les délégués réunis au Grand Palais du Peuple, à l’occasion de la session annuelle du Parlement. Ce titre vient ainsi compléter celui de Secrétaire général du Parti et celui de Président de la Commission militaire centrale, déjà sécurisés lors du XXème Congrès du Parti en octobre dernier.  

Certains voyaient déjà le pouvoir de Xi fragilisé par les difficultés domestiques et internationales que rencontre la Chine. Cependant, force est de constater que le Secrétaire général du Parti ne cesse de renforcer son contrôle personnel sur le Parti-État et le contrôle du Parti sur l’État.

Même si Xi Jinping ne s’est exprimé publiquement qu’en fin de session parlementaire, ses commentaires durant l’évènement sont venus rythmer le rendez-vous politique et révèlent les préoccupations du chef de l’État.

Chose rare, Xi s’est laissé aller à une critique ouverte des États-Unis devant des industriels chinois : « Les pays occidentaux, menés par les États-Unis, ont mis en place une politique visant à nous contenir, nous encercler et nous étouffer, qui pose des défis sans précédent au développement de la Chine ». Le lendemain, le nouveau conseiller d’État et ministre des Affaires étrangères, Qin Gang, mettait en garde Washington : « Si les États-Unis continuent de foncer dans la mauvaise direction, il y aura inévitablement des conflits et des affrontements ».

Le n°1 chinois s’est également montré particulièrement inquiet des mesures américaines visant à restreindre l’accès de son pays aux semi-conducteurs. « Vos puces sont-elles ‘made in China’ ? », a-t-il interrogé un fabricant d’engins de chantier. En effet, atteindre l’auto-suffisance dans certains domaines-clés est l’un des objectifs prioritaires du leader, « insatisfait » du manque de progrès technologiques ces dernières années

C’est la raison pour laquelle le ministère des Sciences et des Technologies sera désormais placé sous une nouvelle commission centrale du Parti qui supervisera son travail. Ce changement fait partie intégrante d’une restructuration gouvernementale plus large, qui consiste à donner davantage de pouvoirs au Parti au détriment de celui de l’État. La tutelle bancaire et financière (CBIRC) et la Banque Centrale sont, elles aussi, concernées par ce remaniement et placées sous l’autorité d’un nouveau régulateur financier.

Désireux de rassurer les entreprises privées et les entrepreneurs, le dirigeant chinois s’est adressé à eux durant le Parlement : « Éliminez vos problèmes, oubliez vos préoccupations et développez-vous avec audace ! (…) Vous êtes des nôtres ! », leur a-t-il lancé. Les patrons ne demandent qu’à y croire, mais pour cela, il faudra joindre l’acte à la parole. Et les appels du chef de l’État à se comporter de manière « aimante et responsable » en redistribuant leurs richesses au nom de l’objectif de « prospérité commune » n’ont rien pour les rassurer…

Redonner confiance au secteur privé est pourtant l’une des priorités du nouveau gouvernement, constitué de fidèles de Xi Jinping ou d’alliés de ses alliés. Le maintien en poste du gouverneur de la Banque centrale, Yi Gang, ainsi que bon nombre de ministres (commerce, finances…), laissent entrevoir une continuité des politiques existantes, ce qui devrait venir rassurer les investisseurs.

De même, la nomination de Li Qiang, ancien secrétaire du Parti de Shanghai, bien connu des communautés d’affaires, étrangères notamment, en tant que Premier ministre, est une nouvelle encourageante puisqu’il pourrait bien jouir de davantage de latitude que son prédécesseur Li Keqiang.

En effet, en s’entourant uniquement de personnes qu’il juge dignes de confiance, Xi Jinping sera peut-être plus enclin à écouter leurs conseils ou à les laisser prendre des initiatives. L’inconvénient bien sûr de ce genre de configuration étant qu’il n’aura personne sur lequel se défausser en cas d’échec…

Avez-vous aimé cet article ?
Note des lecteurs:
3.22/5
9 de Votes
Ecrire un commentaire