Vu sur le web : De bric et de broc au Céleste empire

De bric et de broc au Céleste empire

Est-ce la fête des bateaux dragons ou l’ambiance de mutation entre deux ères, qui le provoque ? En tout cas, la presse fourmille d’histoires tantôt truculentes, tantôt délicates, toujours insolites. 

– Le 31/05, Wuhan (Hubei) annonçait sa dernière mesure pour faire respecter le planning familial : toute femme ayant un enfant hors mariage devrait s’acquitter d’une taxe de « compensation sociale », égale à trois fois le revenu annuel moyen.
Un tollé s’ensuivit durant la semaine, où la population fut autorisée à s’exprimer sur le sujet. Il y a discrimination du genre féminin et la mesure risque de provoquer une avalanche d’abandon de nouveau-nés ou d’infanticides. 

Sky City Changsha'

– A Changsha (Hunan), après des années d’études, le Conseil d’Etat autorisa la construction de Sky City – peut-être la plus haute tour du monde, à 838m, 220 étages. 

BSB le groupe chinois responsable, prétend bâtir en 90 jours (si, si !), grâce à une technique inédite de préfabriqué hors site. BSB n’en est pas à son coup d’essai, ayant déjà 20 constructions à son actif.
Sky City renfermerait 56 cours de tennis ou de basket en altitude, piscines, théâtres, un hôpital, des appartements pour 30.000 habitants, et quelques hectares de fermes hydroponiques verticales. L’air filtré sera 20 fois plus pur que la moyenne des villes, l’éclairage 100% par LED, les baies à quadruple vitrage. Un projet très remarqué et contesté—à suivre. 

– En dépit de (ou peut-être, grâce à) sa pauvreté, le district de Bama (Guangxi) est connu pour sa longévité, abritant plus de 80 centenaires. Il vient de perdre sa doyenne, Luo Meizhen qui veut emporter avec elle le record de vieillesse. Elle revendique 127 ans, ce qui lui aurait fait 15 ans lors de la guerre des Boxers en 1900.Mais son dossier révèle qu’elle aurait donné naissance à 61 ans… 

Luo Meizhen

C’est une des raisons pour laquelle le Guiness Record lui a refusé la palme – laquelle demeure aux mains momifiées de la française Jeanne Calment, décédée à 116 printemps.

– Depuis 2010, huit écrivains et producteurs vidéo new-yorkais ont un passe-temps particulier : ester en justice contre Baidu (1er moteur de recherche chinois) et le Conseil d’Etat leur réclamant des millions $ pour avoir fait censurer leurs œuvres et ainsi empêcher le public chinois de goûter leurs créations. 

Ils exigent donc compensation ! La Chine et Baidu se retranchent derrière la souveraineté nationale garantie (jusqu’alors) par la Convention de la Haye. Mais après 3 ans d’avatars et d’allers-retours juridiques, le juge Jesse Furman de Manhattan croit la plainte recevable. Les artistes ont 30 jours (au 10/06) pour énoncer le litige aux accusés à New York, et 120 jours pour le faire à Pékin, via les ambassades. Le tout, sans faire ombre à la souveraineté chinoise !

– Autre pratique pas banale : celle du dingzui (顶罪, « substituer le criminel »), où un sosie est payé pour être condamné à la place d’un riche ou puissant coupable.
Parmi les cas soupçonnés figurent celui de Gu Kailai, condamnée à perpétuité en 2012, et de Hu Bin (Hangzhou) en 2009. La pratique est antique, attestée dès le XIX. siècle. Mais de façon bien compréhensible, les autorités démentent en bloc. Condamné à 3 ans, Hu Bin est donc relâché en 2012 – mais qui est vraiment sorti ? 

Avez-vous aimé cet article ?
Note des lecteurs:
0/5
15 de Votes
Ecrire un commentaire